Quand partir à Côte Amalfitaine

Marmeeting Méditerranéen Cup 2018

Une compétition de plongée spectaculaire dans un endroit pittoresque

Rendez-vous: 2 septembre 2018 (terminé)

Juste une fois par an, le beau fjord Furore, situé près de la ville de Praiano, en Côte Amalfitaine, témoigne des sauts les plus époustouflants que l'on puisse imaginer. Le Championnat International Marmeeting Mediterranean Cup High Diving rassemble des milliers de spectateurs qui viennent s'émerveiller des talents et du courage des athlètes. Toutes les plongées sont faites sur de petites plates-formes construites sur le pont au-dessus du fjord

Le pont est assez court comme l'espace entre les deux rochers qu'il relie est très étroit. C'est un endroit assez dangereux pour plonger, et seuls les professionnels qualifiés devraient essayer de le faire. Les hommes sautent de la hauteur de 23-28 mètres, et les femmes de 18-23 mètres. Les plongeurs n'ont que quelques secondes pour se préparer à entrer en mer à une vitesse impressionnante jusqu'à 100 km/h.

Chaque participant dispose de trois plongées : la première est une plongée contrôlée, tandis que la seconde et la troisième sont des plongées freestyle. Les niveaux de difficulté sont conformes à la PHDA (Professional High Diving Association). Le jury est composé de cinq juges internationaux qui évaluent le saut de 0 à 10 sur la base de son exécution. Ensuite, les meilleurs et les pires votes sont exclus, et les points restants sont multipliés par le coefficient complexe. Le plongeur avec les points les plus élevés obtenus des trois plongées gagne.

Le meilleur endroit pour le championnat est la plage de sable Furore. Certaines personnes préfèrent regarder à partir d'un bateau ancré dans la mer. Une compétition de plongée de calibre mondial avec un arrière-plan naturel époustouflant fait souffler le public dans la peur, retenir leur souffle, et applaudir férocement pour les plongeurs courageux.

Rechercher des hôtels et des airbnbs à proximité de Marmeeting Méditerranéen Cup (carte)

Dernière mise à jour: par Eleonora Provozin