Quand partir à Chili

Fiesta de La Tirana 2025 à Chile

Les esprits maléfiques sont effrayés par les rythmes de la danse des démons

Rendez-vous: 15–16 juillet

Fiesta de La Tirana

La Fiesta de La Tirana est le festival le plus célébré du Chili, organisé par la ville de Tirana, nichée dans la commune de Pozo Almonte, province d'El Tamarugal, région de Tarapacá. La petite ville de La Tirana compte un peu plus de 1 000 habitants, mais pendant les vacances, elle accueille jusqu'à 200 000 à 250 000 invités, qui veulent profiter de l'atmosphère authentique. Les gens affluent vers l'église de Tirana à la mi-juillet pour assister à des festivités vibrantes en l'honneur de la Vierge du Carmen, également connue sous le nom de Notre-Dame du Mont Carmel ou "Carmelita".

Fête de La Tirana Rituel et Traditions

Le point culminant du festival est l'ancienne danse rituelle appelée "diablada" ou la "danse des diables". Les danseurs, vêtus de costumes et de masques élaborés, se déplacent au son rythmique de la flûte et des tambours, censés chasser les démons. Le rite ancien incarne les traditions autochtones des peuples natifs, y compris les Aymara, Kunza et Atacameño. Mais aujourd'hui, le festival est également populaire parmi les Chrétiens et attire un nombre considérable de pèlerins catholiques, ainsi que des touristes curieux en quête de nouvelles expériences.

Les danses dans les rues de la ville commencent le matin et durent parfois toute la nuit. Les danseurs portent des costumes vifs qui correspondent à leur thème choisi. L'orchestre qui les accompagne joue de la musique traditionnelle avec beaucoup d'instruments à vent et de tambours.

Fiesta de La Tirana History

L'histoire du festival tourne autour de la princesse inca Ñusta Huillac et de son histoire d'amour. Elle est devenue célèbre pour avoir exécuté ou réduit en esclavage des Européens et des Chrétiens qui ont tenté de conquérir son territoire. De cette manière, elle a acquis la réputation d'une "tirana", qui se traduit par "tyran" en espagnol.

Mais à la fin, la princesse tomba amoureuse de l'un de ses prisonniers, Vasco de Almeida, et se convertit au christianisme pour pouvoir l'épouser. Cependant, l'entourage de la princesse tua à la fois Vasco de Almeida et elle, considérant une telle décision comme une trahison. Au XVIIIe siècle, une église ("Santuario de Nuestra Señora del Carmen de la Tirana") fut construite sur leur lieu de sépulture. L'origine du festival est également liée aux travailleurs de la tribu Aymara, qui travaillaient dans les mines de cuivre et d'argent.

Dates du festival

La Fiesta de La Tirana se déroule chaque année pendant plusieurs jours à la mi-juillet, notamment entre le 12 et le 17 juillet, mais culmine avec de grandes festivités et un défilé les 15 et 16 juillet.

Rechercher des hôtels et des airbnbs à proximité de Fiesta de La Tirana (carte)

Dernière mise à jour:
Authors: Olena Basarab